Accueil Nutrivitalité
     
     


      DECOUVREZ
Rrraw,  le grand cru de chocolat cru  crée par Frédéric  Marr

    ________________________________________________
 


Henri Courtois, le maraîcher marin.

Si aujourd’hui on peut avouer manger des algues sans passer pour un illuminé, en 1996, quand Henry Courtois sillonne les marchés bio et les cuisines des grands chefs, beaucoup ont cru que l'iode lui était monté à la tête.

Et pourtant, moins de 10 ans après avoir décidé de planter ces bottes dans le sable de Roscoff les algues Bord à Bord sont devenues incontournables. Mais d'où tire t-il autant d'énergie ?  de  son engagement écologique ? de sa passion contagieuse pour cet aliment hors du commun ? où de leurs vertus nutritionnelles exceptionnelles ?

  Retrouvez Bord à Bord sur  www.bord-a-bord.fr



Quelques recettes d'algues :

> Caviar D'algues au gingembre confit

> Wakamole, le guacamole aux algues

> Taboulé de quinoa et wakamé

> Potage miso minute aux  "Fines Lames de l'Océan"

 


Apprivoisez les algues


Manger des algues ?

Si cela est une tradition millénaire en Asie, en Europe, manger des algues a longtemps été considéré comme une hérésie réservée à quelques peuples Celtes et aux navigateurs égarés en mer et qui comme Alian Bombard leur doivent leur survie.

Et pourtant si on y regarde de plus prêt, les algues sont les légumes de notre milieu d’origine. Et leur composition nous le prouve. Elles couvrent un très large spectre de nos besoins en protéines,  vitamines, minéraux et oligo éléments,.Leur teneur est même 10 à 20 fois supérieur à celle des légumes classiques. A tel point qu’elles sont au menu des astronautes de la NASA et que la FAO (Food and Agricultur Organization) œuvre pour encourager leur culture dans les pays soufrant de malnutrition.  

 

Vous en mangez déjà.

D’ailleurs sans le savoir vous en consommez déjà plus d’un kilo par an. Car elles sont utilisées par les artisans et l’industrie agro alimentaire comme gélifiant, émulsifiant et agent de texture. Elles sont une excellente alternative aux graisses et protéines animales, et permettent surtout de remplacer les gélatines issues d’os d’animaux. Et impossible de manger dans un restaurant japonais sans croquer la « Nori » qui entoure les Maki ou la « Laitue de mer » qui parfume les soupes Miso.

 

On les pêche … dans les magasins bio ?

La filière a été montée en France dans les années 80 par la communauté asiatique et en particulier les japonais qui en sont les plus gros consommateurs mondiaux. En France, plus gros producteur européen, on les pêche et cultive essentiellement dans les eaux pures et froides de Bretagnes. Mais pas besoin d’habiter au bord de la mer, elles vous attendent sagement dans les magasins bios. Brunes, vertes ou rouges, fraiches ou sèches, vous n’avez que l’embarras du choix.

 

Vous hésitez encore ?

Alors commencez juste par saupoudrez vos salades, vos légumes ou vos poisson par un mélange d’algues sèches en paillettes. « salade de la mer », « mélange de la mer », ou « mélange 3 épices » que vous trouverez au rayon épices. Ou filez prendre au rayon frais un « Caviar d’Algues » qu’il ne vous reste plus qu’à tartiner sur du pain toaster. Vous ne pourrez bientôt plus vous passer de leurs saveurs iodées.

 

Premiers pas en cuisine.

Les sèches doivent être rincées puis réhydratées quelques minutes dans de l’eau froide.

Les fraîches, elles, qui sont conservées dans du gros sel, devront être rincées trois fois avant d’être accommodées. Les plus fines, commencez par les Aramé, pourront être consommées crues alors que les plus épaisses, kombu, iziki, wakamé et haricots de mer, nécessitent à mon goût une légère cuisson.

Commencez par les utiliser comme condiments (10gr par personnes) pour simplement relever des crudités, un potage ou un plat de légumes. Ensuite il ne vous reste plus qu’à inventer votre propre recette de caviar d’algue (maxi 50gr par personnes). Pour cela mélangez quelques algues sèches (aramé, dulse, laitue) ou encore mieux utilises le délicat mélange « fines lames de l’océan » de Bord à Bord  (Laitue, dulse nory) que vous agrémentez d’herbes aromatiques fraîches, d’oignons frais et éventuellement de gingembre confit. Hachez finement l’ensemble puis assaisonné d’une vinaigrette, par exemple huile d’olive et de sésame tamari et citron vert.